Les tribulations de Spareck Index du Forum

Les tribulations de Spareck
Les "aventures" de Spareck dans le monde de la voiture ancienne et d'exception

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Musée Auto de Vendée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les tribulations de Spareck Index du Forum -> les tribulations de spareck -> Vos sorties [photos/vidéos]
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ticoq974


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2014
Messages: 62
Localisation: evry

MessagePosté le: Lun 25 Avr - 19:52 (2016)    Sujet du message: Musée Auto de Vendée Répondre en citant

UN HOMME UNE FAMILLE
Gaston Giron



Le Musée a pour origine la passion d’un homme: Gaston GIRON, mon père, dont la carrière a été entièrement consacrée à la mécanique et à l’automobile, passion qu’il a su me transmettre très tôt.

Né au début du XX° siècle, il entre en apprentissage à 12 ans en 1916 pendant la « Grande Guerre »  dans un atelier de mécanique générale.

En 1929, il construit son premier garage à Saint Pierre du Chemin en Vendée pour lequel il obtiendra la concession des automobile Mathis.

1936, il "monte à Paris" pour se spécialiser dans la voiture d'occasion et plus spécialement dans la voiture du moment: "la Citröen traction avant".

Début 1939, pour lui éviter la masse du démolisseur, il achète une Peugeot Lion de 1910 chez un de ses collègues.

En 1950, installé à Nantes, il ressot sa Peugeot pour s'amuser avec des amis, disposant d'un peu de place, il commence à récupèrer quelques unes de ces autos qui le faisaient rêver quand il était enfant et les met à l'abri sous des hangars de fortune autour de la maison familiale.

Comme souvent, elles étaient en très mauvais état, les plus anciennes et les plus malades avaient la priorité et occupaient tous nos moments de loisirs, mais quel bonheur que les premiers "Teuf-Teuf" suivis des traditionnels essais dans les allées du jardin.

Printemps 1967, nous ouvrons au public une exposition de trente voitures. La collection se développe rapidement et ayant trouvé un terrain, toute la famille décide de revenir en Vendée et ouvre le Musée en avril 1976, près des Sables d'Olonne, avec 80 voitures.

Aujourd'hui, nous avons poussé les murs et nous présentons 150 véhicules, automobiles, motocycles, cycles, etc ... ainsi qu'une importante collection d'affiches anciennes.

Environ 45 marques sont représentées depuis la De Dion Bouton à vapeur de 1885 aux prototypes du futur: Sogna et Vera, arrivés d'Italie.

Chaque année, nous présentons 3 ou 4 nouveaux modèles sortis des réserves et restaurés pendant l'hiver.



http://www.musee-auto-vendee.com/pages/notre-passion/un-homme-une-famille.h…

La belle Peugeot des Giron récompensée





La Traction avant a obtenu un prix de la Fondation de France au salon Rétromobile. Elle sera visible, en 2016, au Musée de l'automobile, à Talmont-Saint-Hilaire.

Avec son teint pâle et ses formes souples, elle fait déjà craquer les visiteurs dans les allées du salon Rétromobile qui se déroule jusqu'à dimanche, porte de Versailles, à Paris. Cette Peugeot SS 176 est pourtant une très vieille dame bientôt centenaire.

Découverte en 1974 au fond d'un vieux garage à Rocheservière par Gaston Giron et son fils Valy, elle a dormi bien à l'abri des entrepôts du Musée de l'automobile de Vendée, que ces deux passionnés d'automobile ont fondé, en 1976, à Talmont-Saint-Hilaire.

« J'ai appris avec mon père à restaurer les voitures le plus fidèlement possible, explique Valy Giron, qui veille avec ses enfants Magaly et Tanguy, sur ce musée. Cette Peugeot est probablement une pièce unique. En ce temps-là, on achetait les châssis roulant chez Peugeot et on faisait fabriquer sa carrosserie sur mesure.

« Le premier propriétaire devait être assez sportif et élégant. En 1926, il avait fait monter sur ce châssis édité à 1 512 exemplaires, une carrosserie réalisée par Charles Felder, grand nom parisien de l'époque, avec une forme cabriolet, très originale : des poignées en corne, des sièges décalés qui offrent au conducteur de l'aisance. Elle est non seulement sportive, mais aussi spacieuse. » Une vraie élégante comme dans les défilés automobiles qui faisaient le bonheur des stations balnéaires dans les années 1920...

Un concentré d'innovation pour la belle élégante

Valy Giron a mis vingt ans à dénicher le moteur identique à celui d'origine, dans un garage de Belfort. Vingt ans plus tard, le prix décerné par Motul et la Fondation du patrimoine lui offre le coup de manivelle nécessaire pour finaliser la restauration. Quinze mois de travail et 90 000 € seront nécessaires pour lui redonner sa belle allure d'époque : changement de moteur, restauration de la carrosserie, des capotes, des selleries. « Notre jury a eu un vrai coup de coeur pour cette Traction avant, souligne François-Xavier Bieuville, délégué au matériel roulant à la Fondation du patrimoine. C'est un concentré de technologie de l'époque, avec son système de freinage et son moteur SS 4 cylindres 12-14 CV extrêmement silencieux. »

C'est aussi, pour les mécènes, une manière de rendre hommage à ce musée attachant, bâti au fil des ans sur la passion de la belle mécanique transmise par Gaston à Valy, puis à la troisième génération composée par Magaly et Tanguy. « Mon père, né en 1904, avait construit son premier garage en 1929 à Saint-Pierre-du-Chemin, avant de monter à Paris pour connaître les Citroën Traction avant et de revenir s'installer à Nantes », raconte Valy Giron. Passionné par les voitures antérieures à 1914, il avait acheté en 1939 un coupé Lion Peugeot de 1910 afin de lui épargner la casse. Après sa restauration, il a participé, avec lui, aux premiers grands rallyes internationaux de vieilles voitures et m'a transmis le virus. Nous avons sillonné la France avec notre vieille remorque pour trouver des merveilles, comme un tricycle De Dion Bouton à vapeur de 1885 ou une Amilcar CGSS qui fut mon coup de foudre en 1959. »

La collection compte maintenant 270 spécimens, dont 137 voitures et une quarantaine de motos exposées. Elles sont toutes au Musée de l'automobile de Vendée, qui rouvrira ses portes en avril en attendant d'accueillir, en 2016, la belle Peugeot SS 176, aussi belle qu'à la Belle Époque.

Musée automobile de Vendée, route des Sables-d'Olonne, Talmont-Saint-Hilaire. Tél. 02 51 22 05 81. www.musee-auto-vendee.com

A lire Winner30  Very Happy

http://www.musee-auto-vendee.com/pages/nos-actuvalites.html




Niché au coeur de la Côte des Lumières entre les Sables d'Olonne et Talmont Saint Hilaire sur la départementale 949 (GPS : N: 46,477; O:1,667), le musée de l'automobile de Vendée est tout d'abord une histoire de famille: celle des GIRON qui depuis plus de 75 ans récupèrent, restaurent et entretiennent des autos, des 2 roues et toutes sortes d'accessoires liés aux véhicules historiques pour le plaisir de la sauvegarde du patrimoine.

C'est ainsi que plus de 150 véhicules sont présentés au public dans une salle de 3.300 m² avec force d'explications, d'affiches, de mannequins et d'accessoires d'époque.

Pierre angulaire du tourisme du pays des Olonnes, le musée de l'auto de Vendée mérite assurèment le détour par la richesse de ses collections qui ne cessent de s'étoffer au fil des ans.

http://www.musee-auto-vendee.com/pages/notre-passion/visite-virtuelle.html

[youtube]rkL9qPqEOrU[/youtube]






















































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































_________________
La connerie absolue n’existe pas , car , à partir d'un certain degré  , l'imbécile cesse d'être rentable


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 25 Avr - 19:52 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les tribulations de Spareck Index du Forum -> les tribulations de spareck -> Vos sorties [photos/vidéos] Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com